16 novembre 2009

La poésie

La folie, une certaine folie, s'avance très souvent bras dessus, bras dessous avec la poésie.~Près de moi, tout ce qui existait et qui continue d'exister à jamais dans ma poésie: le bruit lointain de la mer, le cri des oiseaux sauvages, et l'amour qui brûle sans se consumer comme un buisson immortel.~La poésie n'est pas une matière statique mais un courant fluide qui très souvent s'échappe des mains du propre créateur. Sa matière première est faite d'éléments à la fois réels et irréels,de choses qui existent et n'existent pas.~La... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2009

Les pays dressent des barrières, ils jouent à être ennemis, ils se perdent en guerres froides, et nous les hommes, nous restons isolés. Nous nous rapprochons du ciel dans des fusées rapides, mais nous ne rapprochons pas nos mains dans la fraternité humaine. Pablo NerudaJ'avoue que j'ai vécu
Posté par hurluberlu à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2008

Si chaque jour...

Si chaque jourtombe dans chaque nuitil existe un puitsoù la clarté se trouve enclose. Il faut s'asseoir sur la margelledu puits de l'ombrepour y pêcher avec patiencela lumière qui s'y perditPablo NerudaLa rose détachée
Posté par hurluberlu à 13:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2008

Ce que nous savons est si peuet ce que nous présumons est si grandet nous apprenons si lentementqu'à peine les questions posées nous mourons. Pablo NerudaVaguedivague
Posté par hurluberlu à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2008

Le travail de l'écrivain ressemble fort à celui de ce pêcheur arctique. L'écrivain doit chercher le fleuve et, s'il le trouve gelé, il lui faut trouer la glace. Il doit s'armer de patience, supporter la température et la critique adverse, défier le ridicule, chercher le courant profond, lancer l'hameçon au bon endroit pour, après tant et tant d'efforts, sortir de l'eau un tout petit poisson. Mais il s'entête et relance sa ligne, contre le froid, contre la glace, contre l'eau, contre la critique, sa pêche grossira un peu plus... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 16:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 janvier 2008

Pour monter au ciel

Photo: Reno Pour monter au ciel on a besoin dedeux ailes,d'un violon,et de tant de choses non dénombrées, qui n'ont pas été nommées,certificats d'oeil long et lent,inscription sur les ongles de l'amandier,titres de l'herbe dans le matin.Pablo NerudaVaguedivague
Posté par hurluberlu à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 décembre 2007

Carreaux cassés

Allons, poème d'amour, lève-toi d'entre ce verre brisé, car l'heure est venue de chanter.Aide-moi, poème d'amour, à rétablir l'intégrité, à chanter sur la douleur.Il est vrai que le monde ne s'est pas débarrassé des guerres, qu'il ne s'est pas purifié du sang, qu'il ne s'est pas corrigé de la haine.Mais il est vrai aussi que nous approchons d'une évidence: les violents se reflètent dans le miroir du monde et leur visage est laid, même pour leurs propres yeux.Et je continue à croire à la possibilité de l'amour. Je suis certain que... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2007

Le regard

Photo: Ju' Je veux que le regard occultetoute douleur du coeur,qu'il soit paisible et clair,chargé de mystique émotion ... Et les douleurs qu'il portent en luien son éternelle amertumese changeront dans le regarden mansétude et en douceur. Et le regard des yeux qu'emplitcertain déclin crépusculaire,au souvenir d'une souffranceprofonde mais déjà moins vive Aura un éclat de vertufaite de lumière et d'amouret il perdra toute inquiétude. Le regard alors sera unefleur de douleur et d'émotionque la douceur a sanctifiée. ... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]