26 octobre 2009

Azur...

Azur, azur qui ne varies,Double azur que porte Marie;Double azur calme, chemins bleus,Azur profond qui mène à Dieu;Azur suprême qui rassures,Grand azur où l'été fulgure;Azur du lac, azur des grêves,Refuge où tout malheur s'achève;Azur, protège, aime et reçoisTout mon coeur qui se donne à toi !Henry SpiessChambre haute
Posté par hurluberlu à 16:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 octobre 2009

La Rose

Tout le monde te surnomme la Rose,O toi, grande dame de la natureNe préfères-tu pas la verdureA la table où l'on te pose ?Au coeur des tes pétales dorésDis-moi, la Rose, qu'enfermes-tu ?La joie, l'amour, la clartéOu simplement la beauté ?Quand je te regarde, toi la Rose,En moi se passe quelque choseJe ne saurais dire quoi, ni pour quiLorsque je te vois je revis...Tu as su adopter mon coeur,Blessé de nombreuses douleurs,De toi je me suis fait aimerEt ne désir plus te quitter.Un jour pourrais-tu me confierLe secret de ta beautéAfin que... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 09:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 octobre 2009

Le silence

Plus que toutes choses, aime le silence; il t'apporte un fruit que la langue est impuissante à décrire. D'abord, c'est nous qui nous contraignons à nous taire. Ensuite, de notre silence même naît en nous quelque chose qui nous attire au silence. Que Dieu te donne le sentiment de ce quelque chose qui naît du silence... Après un temps, une certaine douceur naît dans le coeur par l'exercice de cette règle de conduite, et comme par force, le coeur se trouve entraîné à demeurer en silence... Le silence est le mystère des mondes à... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2009

Vers le paradis

Les sources la nuit: les unes roucoulent, les autres pépient, d'autres frémissent seulement. Elles chantent selon l'auge, ou la pierre, la mousse, le débit. De la montagne de l'alléluia elles venaient. Eparses dans le monde, intérieures à toi-même. Avec tes pieds d'animal, ta tête d'ange, tu courais. Tu essayais de fermer les yeux le jour, mais tu n'entendais rien. Tu as compris la raison de la nuit ? Une fourmi noire sur une pierre noire dans la nuit noire: la foi. Mais la joie de la prière! Elle est charnelle, elle est chaste,... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2009

Instants

Un courant, très lent, d'eau captive,où le ciel flotte à la dérive,gris, paisible, strié de bleu,courant tranquille où, d'heure en heure,le ciel expire peu à peu...Une complainte intérieureet qui chante en rimes mineures,selon le paysage flou,complainte perceptible à peineet s'en venant on ne sait d'où...Un reste de clarté qui traîneau flanc des collines lointaines,sur la neige, sur la forêt,clarté suprême et moribonde,qui recule, qui disparaît...Une lueur, étroite et blonde,qui s'allume et tremble dans l'onde...Et, soudain, je sens... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 13:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2009

Les Écritures

Sans sous-estimer l'importance de la science expérimentale, qui dans la lutte pour la vie est peut-être de première nécessité, nous ne pouvons néanmoins fermer les yeux sur ses limites. J'ai entendu un jour l'histoire suivante d'un professeur d'astronomie qui discourait avec enthousiasme de nébuleuses et d'autres merveilles célestes dans un planétarium. Remarquant qu'un modeste prêtre s'était joint à son groupe d'étudiants, le professeur lui demanda:"Que disent vos Écritures de l'espace cosmique et de ses myriades d'étoiles... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 septembre 2009

Le vaste ciel

Notre vie peut être le reflet de bien des choses,de bien des rencontres, de bien des événements,mais qu'est-ce qu'elle est belle, lorsqu'elle reflète le vaste ciel!Nicolas Charrière
Posté par hurluberlu à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2009

Le poëte s'en va dans les champs

Le poëte s'en va dans les champs ; il admire,Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ;Et le voyant venir, les fleurs, toutes les fleurs,Celles qui des rubis font pâlir les couleurs,Celles qui des paons même éclipseraient les queues,Les petites fleurs d'or, les petites fleurs bleues,Prennent, pour l'accueillir agitant leurs bouquets,De petits airs penchés ou de grands airs coquets,Et, familièrement, car cela sied aux belles :- Tiens ! c'est notre amoureux qui passe ! disent-elles.Et, pleins de jour et d'ombre et de confuses voix,Les... [Lire la suite]
Posté par hurluberlu à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2009

Tu seras aimé le jour ou tu pourras montrer tes faiblessessans que l'autre sans serve pour augmenter sa puissance.Cesare Pavese
Posté par hurluberlu à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2009

Éclair serein

Très en dessous des eauxje me tiens solitaireJ'éclaire vos visagesIls me paraissent beauxMaintenant à distanceje revois mieux cet orqui brillait dans vos yeuxsur vos mains, sous vos pasJe revois peu à peumonter des profondeursce Noël sous-marinqui calme nos terreurset nourrit le matinJe vous vois mes amisdu fond de ce destinoù je sais qu'un beau journous serons réunisComme au temps de jadisles dix doigts de la mainJe vous vois mes amisdans un éclair sereinGeorges HaldasEstuaire de la mort
Posté par hurluberlu à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]