16 novembre 2009

La poésie

neruda

La folie, une certaine folie, s'avance très souvent bras dessus, bras dessous avec la poésie.
~
Près de moi, tout ce qui existait et qui continue d'exister à jamais dans ma poésie: le bruit lointain de la mer, le cri des oiseaux sauvages, et l'amour qui brûle sans se consumer comme un buisson immortel.
~
La poésie n'est pas une matière statique mais un courant fluide qui très souvent s'échappe des mains du propre créateur. Sa matière première est faite d'éléments à la fois réels et irréels,
de choses qui existent et n'existent pas.
~
La poésie est toujours un acte de paix. Le poète naît de la paix comme le pain naît de la farine.
~
L'utilité publique de la poésie est basée sur la force, la tendresse, la joie et la nature véritable.
Sans cette qualité, la poésie sonne mais ne chante pas.
~
Ma poésie et ma vie ont couru comme un fleuve américain, comme un torrent du Chili, né dans la profondeur secrète des montagnes australes et dirigeant inlassablement vers une issue marine le mouvement de ses eaux. Ma poésie n'a rien rejeté de ce qu'a charrié son courant; elle a accepté la passion, elle a développé le mystère, elle s'est frayé un chemin dans les coeurs du peuple.
Mon destin a été de souffrir et de lutter, d'aimer et de chanter; le triomphe et la défaite ont été mon lot en ce monde, et j'ai connu le goût du pain et j'ai connu le goût du sang. Que peut désirer d'autre un poète? Toutes les alternatives, celles qui vont des larmes aux baisers, de la solitude à la chaleur populaire, durent et agissent dans ma poésie, car j'ai vécu pour elle et elle a nourri mes combats.
~
Le vent du monde transporte les molécules de la poésie, légère comme le pollen ou dure comme le plomb, et ces graines tombent dans les sillons ou sur les têtes, donnent aux choses un air de printemps ou de bataille, et produisent aussi bien des fleurs que des projectiles.

Pablo Neruda
J'avoue que j'ai vécu

Posté par hurluberlu à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La poésie

Nouveau commentaire