15 mai 2009

Paroles

Chappaz

J'ai vu, j'ai passé tant de cols qui varient, me suis tant exercé à un chant! Que voilà tous les chemins aujourd'hui mènent à l'intérieur, où devrait naître, où est déjà né tout ce que j'ai aimé.

~
Les livres sont venus comme des voix. En tant qu'écritures comme des supports, actes, calculs, prières,
une tension vers une autre écriture qui elle m'écrit, sans lettres, en moi-même.

~
Un poème parfait me sauvera. J'ai vraiment soumis à la loi du poème la loi et le droit d'exister.
J'ai épuisé une rumeur, traqué une fumée: cette chose vague, errante par le monde est l'inspiration.

Maurice Chappaz
Le garçon qui croyait au paradis

Posté par hurluberlu à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Paroles

Nouveau commentaire