08 septembre 2008

arbre

Hors du temps, soustrait (imaginons-nous) au caprice de la lumière, de la saison, de notre individu momentané, quelque chose existe qui s'est une fois pour toutes incorporé au paysage et à nous-mêmes, un bonheur né d'une rencontre et que nous retrouverons si cette rencontre se renouvelle.

Gustave Roud
Petit traité de la marche en plaine

Posté par hurluberlu à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Hors du temps, soustrait (imaginons-nous) au

Nouveau commentaire